Barème Macron : l’impact évalué par 5 praticiens

07/06/2019
Aymeric de Lamarzelle, avocat du Cabinet, a accordé le 28 mai 2019 une interview à News tank sur l'impact du barème Macron.

« Dans le fond, le barème Macron n’a pas eu vraiment de conséquences sur ma pratique professionnelle de DRH. Il ne fait que reprendre une pratique moyenne », déclare Franck Bodikian, directeur des ressources humaines du groupe Manpower, à News Tank le 27/05/2019. Il réagit à l’issue de l’audience du 23/05/2019 durant laquelle la Cour d’appel de Paris a entendu l’avis de Maître Antoine Pietri, avocat général représentant le ministère public, qui s’est prononcé en faveur de la conventionnalité du barème Macron.

« Nous ne sommes pas le seul pays du monde à avoir adopté un plafonnement. Tous les pays autour de nous ont un système de plafonnement. Il n’y a rien de révolutionnaire », ajoute Emmanuelle Barbara, senior partner du cabinet d’avocats August Debouzy.

« Le barème Macron offre des planchers et des plafonds assez représentatifs de la pratique dans les entreprises », déclare Jean-Christophe Sciberras, directeur des ressources humaines de Solvay France.

« Le barème Macron n’est venu que formaliser une pratique judiciaire puisque le plafond a été établi en prenant en compte une moyenne d’indemnisation accordée par un panel de décisions judiciaires antérieures », selon Aymeric de Lamarzelle, avocat counsel du cabinet Actance.

« Le barème Macron est extrêmement important pour les TPE et PME », annonce Éric Chevée, vice-président de la CPME".

Lire l'interview en intégralité sur le site de News Tank rh

Mentions légales|© Copyright 2017
Réalisation : Agence KEYRIO